Chelsea Physic Garden, a lovely cure for urban stress | Chelsea Physic Garden: remede absolu contre le stress urbain

4 hectares de verdure abrités derrière des murs terracota…

Vous entrez ici dans le plus ancien jardin botanique de Londres. Fondé en 1673 par l’ordre des apothicaires, il se voulait à la fois jardin médicinal et lieu d’apprentissage pour les novices. Il fut choisi avec soin –  le lieu était  deja connu pour ses vergers et ses succès maraîchers. On dit qu’il bénéficie d’un microclimat: vous y trouverez d’ailleurs le plus gros olivier du pays!

Détail important:  il longe la Tamise. A l’époque, il était plus rapide de se déplacer en barque, voire en bateau sur la voie fluviale. Plus sûr également! Les plus riches possédaient leur propre embarcation, des centaines de taxis véhiculaient le long des flots.

Peu à peu, des échanges de graines, de pousses s’etablissent avec d’autres jardins botaniques. La collection devient exceptionnelle. S’il est désormais ouvert aux promeneurs, il reste une ressource formidable pour les recherches scientifiques du pays: éducation, conservation… mais aussi collecte de plantes pour créer des remèdes (les particuliers peuvent, encore aujoud’hui, déposer une liste personnelle) necessités par de grands noms comme l’Eden Project, le musee d’histoire naturelle…

4 acres of garden, sheltered by warm terracota brick walls…

You have just stepped into the oldest botanical garden in London. Founded in 1673 by the Society of Apothicaries, it was meany both as medicinal and educational for the novices. The choice was meticulous –  the area was already know for its orchards and its microclimate. You will find the lagest olive tree in  Britain here!

Quite important for the time was the proximity of the Thames. Roads were unsafe and the river provided the quickest way to travel.  Hundreds of smalls boats would have travelled up and down but if you were rich, you would have had your own barge.

Little by little, exganges of seeds and plants were arranged with other famous botanical gardens. Quite a collection here,  I tell you! Although this is now open to visitors, it still remains of scientific importance, helping researchers to collect plants for remedies (even members of the public can leave their own list) and participating in programs with great names such as the Eden Project or the Natural History Museum.

Les parterres sont à la fois quadrilles et sinueux, laissés à un brin de folie. Les toits triangulaires des maison chics du square apparaîssent derrière une clématite ou un tournesol…

Le café regroupe les habitués du quartier, blasers, robes chics, talons plantés dans le gazon –  vous verrez passer des plateaux avec 5 cocas et une bouteille de champagne. Il faudra réserver votre table! Beaucoup préfèrent s’installer sur les bancs alentours ou carrément sur la pelouse. Il faut dire que les plats, bien qu’un peu chers, valent largement un gastropub première classe (confit de canard et sa purée aux truffes! Essayez les salades mixtes, portions copieuses et mélanges créatifs). On y trouve des scones à la lavande pour le goûter… Les familles viennent souvent avec leur panier à pique-nique se délasser sous les arbres pendant que les petits s’amusent à faire des bouquets des feuilles tombées à terre.

Les enfants adoreront le grand bassin où se cachent grenouilles et tétards. Des libellules brunes, d’autres bleues virevoltent avec grâce, les abeilles viennent butiner les fleurs aquatiques, des escargots d’eau se promènent sur les algues… Une belle leçon de nature!

Surtout, un calme formidable, l’impression parfois d’être dans le jardin de Beatrix Potter. On s’attend à voir bondir Peter Rabbit dans le potager, entre les capucines tigrées et les tomates cerises rougissantes…

Flowerbeds alternate between elegants  squares or a little meadow crazyness. You’ll glimpse the triangular roofs of houses around the place behind a sunflower or a clematis…

The cafe is quite a place – the locals (golden wallet, smart clothes and all) do love to lunch here on a Sunday. You’ll get to see trays with 5 Cokes and a bottle of champagne! Do book in advance if you want a table. Most people do settle for the wooden benches of the lawn. The food’s great – worth a first class gastropub (duck confit with truffled mash! The mixed salads are a must –  creative and filling). Lavender scones are also found at tea-time… Many families do come with a picnic hamper and settle under the trees. Children love to run around, gathering fallen leaves.

Do take the kids to the big pond! Frogs and tadpoles hide under the lilies. Brown and blue dragonflies dance around, unsure where to stop, bees jump from a water flower to another… Even water snails make an appearance! A fascinating nature lesson for the whole family.

It feels like Beatrix Potter’s garden somehow. Surely Peter Rabbit will appear in the vegetable patch, between the tiger nasturniums and the blushing cherry tomatoes?

Chelsea Physic Gardens
66 Royal Hospital Road
Chelsea
London SW3 4HS
Entree: £8/adulte, £5 pour un enfant de plus de 5 ans.
Ou prenez la carte
Friends of the garden: pour £30 l’annee, elle donne le droit d’amener un visiteur gratuitement a chaque promenade. Vous l’aurez donc rentabilisee au bout de deux fois.
Fee: £8/adult, £5/child over 5 years of age
Alternatively, try the Friends of the garden card! £30 for the year, you and a friend can go free each time: it will take only two visits to get the most of your money.

Pssst: ne ratez pas dans le quartier de rendre visite aux Chelsea pensioners… Vous y croiserez meme un elephant. Pour les petits creux, passez chez Partridge’s a deux pas de la gallerie contemporaine Saatchi.
Pssst: don’t forget to say hi to the Chelsea pensioners! You’ll even find an elephant there. Feeling hungry? Well Partridge’s just a stone away from the modern art gallery Saatchi, always worth a visit.

7 Comments

  1. July 21, 2010 / 18:23

    j’irai bien visiter ce jardin puis déguster un scone a la lavande moi… peut être en aout? je viens du 21 au 28! prévois au moins une journée pour qu’on se voit si tu peux! bisous!

  2. July 21, 2010 / 19:14

    C’est vraiment qu’avant il n’y avait aucune chimie dans les médicament, juste des plantes ou des minéraux… J’en ai appris des choses sur les médicaments en visitant l’apothicairerie de l’hôpital St Jacques de Besançon, j’espère pouvoir faire un article avant l’année prochaine… Que je suis en retard!

  3. Chocoralie
    July 21, 2010 / 22:42

    La souris rose: le 25,le 26 ou le 27 comme ca t’arrange! Bises…

    Nath: tout etait effectivement a base de plantes, oui. Ma grand-mere soignait souvent mes coups de froid aux cataplasmes a la moutarde lorsque j’etais enfant. C’est ce que j’ai connu de plus efficace! Courage pour le retard, au pire, tu rattrapperas les jours de pluie!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *