Becker & Harrison @ Lazarides: when words are not enough | Becker & Harrison @ Lazarides: quand les mots ne suffisent plus

Carolin Becker et Simon Harrison voyageaient en Inde en 2008. Clic-clac, Carolin photographie le square principal de Jaipur. Quelques heures plus tard, un attentat défigurait l’endroit, chamboulant la vie des habitants.

Comment transcender un tel évènement? Les mots, souvent, ne suffisent pas, la voix trahit l’emotion, tant de dimensions a faire passer. Les deux artistes s’expriment donc visuellement pour dénoncer cette violence. Simon repeint les photos de Carolin dans un effet miroir, ajoutant son effet graffiti. Ensemble, ils revisitent ces eclats du passes, superposent passe et futur: comme une scene dans une boule de cristal lumineuse.

Un contraste très fort pour rappeler la fragilité de la vie. En sachant que ces tableaux se réfèrent a une histoire vraie, vécue, on a soudain une impression terrible d’impuissance à ne pouvoir appuyer sur un bouton pause ou revenir en arriere.

Carolin Becker and Simon Harrison were traveling in India in 2008. Clic-clac – Carolin takes a picture of the main square in Jaipur. A few hours later, the place is destroyed by a terrorist bomb.

How do you live such an event? How to express the mixed feelings? Words are not enough, your voice will betray the overwhelming emotions, so much to share. The two artists decide to give a visual message instead to denounce this violence. Simon paints over Carolin’s photos – he is a grafiti artist – to give this miror effect. They revisit the past, superpose layers in time: like taking a glimpse into a luminous crystal ball.

The very strong contrast reminds you of the fragility of life. Knowing that those paintings depict a true story, you suddenly feel helpless and want to put this framed moments on pause or even better go backwards…



What a Difference A Day Makes by Becker & Harrison
Lazarides/The Outsiders
8 Greek Street
W1D 4DG
Jusqu’au 30 octobre 2010 – gratuit Until Oct 30, 2010 – free

4 Comments

  1. October 8, 2010 / 06:36

    Effectivement, ça se passe de commentaire… Ces photos sont vraiment parlantes d’elles-mêmes et poignantes, surtout la 3ème je trouve…

  2. October 8, 2010 / 16:36

    En effet, c’est très triste, je pense que l’on est marqué à vie après d’aussi terribles événements…

  3. Chocoralie
    October 9, 2010 / 15:41

    Faites un tour sur leur site web – d’autres photos dans leur galleries sont egalement parlantes…

  4. October 12, 2010 / 21:23

    C’est très fort et cela ne peut pas laisser indifférent.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *