The stars shine all day too: Rob Ryan’s paper lace |The stars shine all day too : les dentelles de papier de Rob Ryan

Des œuvres de papier minutieusement découpées en milliers d’étoiles, de fleurs, de toits… Une seule création de Rob Ryan, l’artiste aux doigts de fée, vaut mieux que n’importe quel livre de contes: paysages, romances, galaxies apparaissent d’un coup de lame…

Magie assurée a l’Air Gallery ou il expose actuellement:

Paper landscapes minitiously cut into thousands of stars, flowers, roofs… A sole piece from Rob Ryan, the artist with magic fingers, is worth any storybook. At the tip of his blade appear galaxies, romances, entire lives.

His current show @ the Air Gallery is a real dream:

Pour savourer un peu plus longtemps son univers, le Donovan Bar propose deux cocktails spéciaux… servis sur des sous-verres collectors en feutre découpés, à ramener en souvenir (£14 le cocktail + le cadeau).

Vous trouverez également la boutique de l’artiste sur Columbia rd: œuvres, posters, céramiques, clés, rubans adhésifs… On y trouve forcement son bonheur. Pensez aussi à ses ouvrages sur Amazon.

L’artiste a également crée avec John Lewis une petite collection sympathique et abordable.

To savour his universe a little longer, The Donovan Bar proposes two specila cocktails… served a limited edition felt coaster, cut of course and for you to take back home as a souvenir (£14 the drink + the gift).

For more of his work, try his boutique on Columbia Rd: posters, ceramics, mugs, keys, tape… True happiness! You’ll also find his books on Amazon.

Better still, the artist has collaborated with John Lewis and launched a cute and affordable range.

Rob Ryan –  The stars shine all day too
The Air Gallery
32 Dover Street
London W1S 4NE
Jusqu’au 20 novembre 2010 –  gratuit Until Nov 20, 2010 – free

Donovan Bar

Brown’s Hotel
Albemarle Street
Mayfair
London W1S 4BP

Rob Ryan’s shop –  Ryantown
126 Columbia Road
London, E2 7RG
Tube Bethnal Green, Old Street

7 Comments

  1. November 12, 2010 / 06:36

    Sublime tout simplement. ça me rappelle des papiers découpés chinois qu’une amie d’enfance me ramenait de là-bas, mais ils ne dégageait pas cette sensation de perspective. Tu nous donnes envie de foncer dans l’eurostar !

  2. November 12, 2010 / 08:21

    C’est incroyable ! Et magnifique !
    Je notre l’adresse du bar pour un éventuel petit week end à Londres ! 🙂
    Merci pour la découverte.

  3. November 12, 2010 / 08:59

    C’est un incroyable travail de fourmis ! ce qui est magnifique c’est également l’effet d’ombre portée sur le fond blanc ça donne un petit truc en plus. ça rappelle un peu le monde de Tim Burton toutes ces silhouettes noires… et aussi le film d’animation “Father and Daughter” je ne sais pas si vous connaissez : http://www.dailymotion.com/video/x39v18_father-and-daughter_shortfilms Merci pour ces jolies images !

  4. November 12, 2010 / 18:31

    Et bien la pintade aixoise m’a oté les mots de la bouche, c’est juste sublime !

  5. Chocoralie
    November 15, 2010 / 00:05

    La Pintade aixoise: tout a fait – ainsi que les ombres chinoises que l’on pouvait faire decouper pour les silhouettes a une epoque…

    Bouquetdebamboo: n’hesite pas, viens donc!

    Made in cupcake: merci de ce petit bijou… un regal, comme ton blog!

    Mademoiselle V: un artiste a suivre absolument.

  6. November 15, 2010 / 10:15

    C’est splendide ! Incroyablement fin. J’imagine le temps et la patience qu’il a fallut…Chapeau bas l’artiste !
    Merci pour cette découverte.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *