Sail away with Liberty’s | Il était un petit navire @ Liberty’s

Rien n’est plus enchantant que de quitter la foule de Regent st pour s’arrêter devant la façade noire et blanche de Liberty.

Ici, on joue la carte du luxe avec des tissus élegantissimes déclinés au mètre, en robes et chemises, en sacs, parapluies, trousses, bottes… Les étages recèlent également des noms dorés comme Manolo Blahnik, Hermes… On y vide son porte-feuille mais avec plaisir et les yeux emplis d’étoiles.

J’y flâne pour l’architecture, l’ascenseur à interieur boisé, les sculptures de l’escalier (dont une petite tortue adorable), l’ambiance hors du temps loin du modernisme et des lumières électriques trop blanches, je caresse la rambarde…

Fondée en 1875, la boutique vendait d’exotiques objets importés des colonies britanniques. En 18 mois à peine, le succès était tel que le fondateur, Arthur Liberty, put rembourser son prêt. Il aggrandit peu à peu le bâtiment qui s’habillera d’une belle devanture Tudor dans les années 1920. Saviez-vous que le lieu abrite un thème marin? Le bois de deux anciens navires de guerre a été utilisé pour les poutres. Et jetez un coup d’oeil à la girouette – il s’agit d’une copie du célèbre Mayflower:

Nothing is more enchanting than leaving the crowd on Regent st to come face to face with the black and white facade of Liberty’s.

Here you will find the utmost elegance. Splendid fabric sold by meter or declined in dresses and shirts, bags, umbrellas, wellies, bracelets… Floors also offer golden names such as Manolo Blahnik, Hermes… There is always a little something you just cannot live without , which will empty your bank account  but fill your eyes with stars.

I love to stroll through the shop for its architecture, the sculptures in the stairs (I am particularly in love with a tiny frog), the wooden interiors of the lift, the timeless atmosphere far from modernism and electric lights too bright, too white, too agressive…

Funded in 1875, the shop sold exotic wares from the British colonies. In just 18 months, it proved so successful the owner,, Arthur Liberty could pay back the bank. He decides to extend the shop again and again. It is only in the 1920ies, though, that it will get its amazing Tudor decoration. Did you know the building has a marine theme? The wood of two war ships was used for the structure. And look at the weather-vane – the boat actually is a copy of the famous Mayflower:

Une frise au dernier étage dépeint le transport des biens d’Orient vers la Grande-Bretagne, on croise des gallions sur les ballustrades… Partez également à la chasse aux vitraux pour, parfois dénicher, ces petits trésors, rarement remarqués par les touristes, trop occupés par leurs achats!

A frieze in the attic depict the goods being shipped from the Orient to Great-Britain, you will find gallions on the ballustrades… Don’t forget to look closely at the stained windows – you might find gems like this one!

Liberty
Regent Street
London W1B 5AH

Pssst: un autre petit secret naval par ici…
Pssst: another ship secret this way…

13 Comments

  1. December 20, 2010 / 09:35

    Je suis contente d’en apprendre un peu plus sur ce merveilleux magasin; c’est vrai que quand on rentre on se sent un peu dans un autre monde. J’aime la boutique de noël, les décorations y sont magnifiques. J’achète UNE boule en souvenir, chaque année!

  2. December 20, 2010 / 10:25

    Tu sais toujours dénicher les détails invisibles aux autres yeux!

  3. December 20, 2010 / 11:35

    Ca donne envie ! Merci pour cette histoire et cette adresse !

  4. December 20, 2010 / 12:13

    que de souvenir….arghhh nostalgiee!

  5. December 20, 2010 / 15:57

    c’est vrai que ce magasin est magnifique, mais tu as décidément l’oeil pour voir toutes ces petites choses! tu m’as donné envie d’y retourner maintenant, c’est malin! 🙂 au fait, j’aime beaucoup ta nouvelle bannière! gros bisous passez de bonnes fêtes!

  6. December 20, 2010 / 16:57

    Promis, je ne regarderai pas les tissus à ma prochaine visite…

  7. December 20, 2010 / 19:22

    Sans oublier l’arrière du bâtiment, qui est recouvert de papier… liberty !!!

  8. December 21, 2010 / 18:51

    voilà qui fait rêver, bon d’accord les tissus mais la maison est magnifique !

  9. Chocoralie
    December 21, 2010 / 18:55

    Lili Bé: moi de même! Et figure toi que je ne me résous pas à en enlever l’étiquette, de peur de l’oublier. Je les en chéris d’autant plus!

    Nath: un coup de chance, apres des centaines de visites!

    Scandaleuse: my pleasure…

    Nouhad: au plaisir de te croiser un jour sur Londres, peut-etre, il faut revenir!

    La Souris: et tu hesites encore a revenir parmi nous? Bonnes fetes a toi aussi.

    Marielle: ah, il faut faire les deux…

    Mado: il se decolle un peu, j’espere qu’il en referont une nouvelle version. Pour ceux qui ne connaissent pas:
    http://teatimeinwonderland.co.uk/lang/fr/2009/08/21/have-a-summer-walk-with-prints-charming-liberty/

  10. Chocoralie
    December 21, 2010 / 18:56

    Lunefantasy: je sens que Liberty va etre envahi de photographes sous peu!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *