A delicious time @ The London Cooking Club | Une délicieuse soirée au London Cooking Club

Savourer, goûter, apprécier, festoyer, dévorer, grignoter, croquer, déguster, bâfrer, ripailler, se délecter, se régaler, se lécher les babines.

Rien n’est plus important pour un Froggie qu’un moment gourmet, une fête visuelle, les papilles, un arôme envoutant. Fermer les yeux, faire rouler sur la langue… Puis prolonger le plaisir par les mots, faire chanter les adjectifs, revivre des souvenirs, échanger des avis. Tout un rituel savoureux.

Voilà quelques temps déjà que je suivais le blog de Luiz. En salivant devant ses photos, en prenant des notes sur ses meilleures adresses. Découvrant son initiative du London Cooking Club, je n’ai pas hésité longtemps à m’inscrire.

Le concept est simple : un thème est choisi, généralement un célèbre livre de recettes ou un style de cuisine. Chaque invité contribue d’un plat et d’une bouteille de vin. A l’exemple des restaurants undergrounds, l’atmosphère promet d’être intéressante, la soirée se passant chez Luiz. La surprise est totale : ou va-t-on ? Qui rencontrera t-on ?

Cette fois-si, les comfort food, ces plats cuisinés mille fois et qui réconcilient avec la vie… Le mien est un poulet rôti, farci d’un mélange d’échalotes, d’ail, de thym, d’un citron piqué de clous de girofle. Il suffit ensuite de l’arroser d’huile d’olive et de Lillet blanc, un apéritif bordelais, et de le servir avec des carottes au cumin. Classique mais sympathique.

Ah, les amis, quelle fête! Je n’en reviens toujours pas. Arrivée un peu en avance, j’étais dans mes petits souliers mais l’accueil fut bien chaleureux. A la française, avec bises, je vous prie. Les invités arrivent peu à peu, s’intéressent aux plats de chacun, les conversations coulent autant que le vin et le cava, servi dans des coupes Babycham vintage. Janine remonte de la cuisine avec de superbes plateaux pour l’apéritif : des quartiers de figues fraiches avec un mélange de soured cream et de bleu, surmontées de pancetta… Frais, gouteux, moelleux. Autant vous dire qu’elles ont disparu bien vite…

Taste, hint, dash, soupçon, kick, flavor, relish, tang, bite, sweetness, sample, sip, bite…

Nothing is more important to a Froggie than a gourmet moment. A visual pleasure, a charming aroma. Close one’s eyes, let  the taste dance on the taste buds… then savour the pleasure a little longer by putting it into words, making adjectives sing, revive memories, share appreciation. A delicate but tasty time.

I had been following Luiz’ foodie blog for some time. Starving in front of his way too appetising pics and descriptions, filling pages of notes on his best addressed. When I read about his London Cooking Club, it took me seconds to jump on my keyboard and email him.

The concept is pretty simple – the dinner will have a theme, usually a style of cooking or a famous recipe book. Each guest will contribute of one dish and a bottle of wine. As for restaurant underground, plenty of mystery on board – where will it be? Who will you meet?

This time, confort foods are to be honoured. Mine is a roast chicken, stuffed with shallots, garlic, lemon thyme, lime with cloves. Just add a drizzle of olive oil and Lillet (an apéritif from the Bordeaux region, which you can also find here), serve with cumin cooked carrots. Simple but nice.

And what a party this was! I still can’t believe the amount of gorgeous food on the table. Arriving in advance, I sudenly felt intimidated but was so warmly welcomed the anguish disappeared instantly. I was even kissed hello, as I would have been in France, on both cheeks. guests arrived little by little, conversations flowed as freely as the wine and cava, served in vintage Babycham glasses… Janine brought back entire plates of her elegant canapés: fresh figs with a dollo[ of soured cream mixed with soft blue cheese and topped with pancetta. Fresh and full of flavour. Needless to say, they disappeared in no time!

Il est temps de se mettre à table. Gill apporte les touches finales à sa soupe dont l’arôme nous met l’eau à la bouche : patate douce et gingembre, accompagnée de croutons et d’un pesto de pignons de pin et coriandre. Un plat d’hiver idéal, velouté et quelle belle idée que ce pesto qui amène un jeu de textures…

Time to sit down at the table. Gill brings the final touches to her soup –  so fragrant it made out mouth water: sweet potator and ginger, with crunchy croutons and a pinenut and coriander pesto. ideal winter warmer, velvety and what a wonderful play on textures!

Suit un Japanese spicy pork and seafood nabe. Chacun regarde avec fascination Luiz installer son réchaud, y poser un plat de terre cuite. Dans celui-ci reposent un bouillon à base de pétales de thon, des pâtes transparentes faites de pommes de terre et sur le dessus, minutieusement arrangés, tofu, lamelles de porc, champignons asiatiques, haricots verts, palourdes, pousses de bambou… En une dizaine de minutes, l’eau frémit, à l’attaque. Extraordinairement savoureux. Tout fond dans la bouche. Et si convivial – chacun s’y attaque avec ses baguettes, servant les bols alentours, partageant les délices piochés. On se ressert avec plaisir 2 à 3 fois en s’énivrant du parfum de son bol. Luiz le sert avec un vin de prune aux notes d’amandes qui, ma foi, se boit comme du petit lait…

Follows a Japanese spicy pork and seafood nabe. We all watch Luiz with curiousity as he sets a portable stove on the table, then lays a clay pot on it. In it simmers a stock made with tuna flakes as well as transparent potato pasta. On top, he has minitiously arranged  tofu, Asian mushrooms, pork, green beans, clams, bamboo shots… It takes little more than 10mn to be ready, and 10 seconds for everyone to be armed with their chopsticks. A dish to die for, everything melts in the mouth. And so interactive as the guests fish treasures with the chopstick and happily share their finds. A second serving? Oh yes, please! Luiz served it with a delicate prune wine with almond taste –  very easy to drink, very dangerous! Would love to see how this one matches with a lychee desert.

C’est au tour de Razi, chef de métier, de nous épater, Quel dextérité! Le moindre de ses mouvements est un ballet hypnotisant. En un tour de main, elle réalise les pures merveilles. Là encore, pure dose d’exotisme avec des boulettes d’agneau fourrées aux pistaches et à l’abricot, accompagnées de boulgour légèrement relevé et de labhne, une sauce au yaourt. Hop, elle ajoute une touche de rubis avec quelques graines de grenade – transport immédiat vers le soleil.

It is Razy’s turn to amaze us. A chef’s my trade, watching her dress the plates bring ballet to the mind. A gracious waltz of movements. She carved the chicken for me and was she quick, I still understand how she succeeded so fast. Her dish was a pure dose of exoticism, lamb meatballs with pistachio and apricot, served with Labhne, a yogurt sauce. And a jewel touch with some pomegranate – direct ticket to sunny paradise.

Dr Gerald nous concocte lui aussi une savoureuse surprise. Inspiré par une recette de Jamie Oliver, il organise des couches de magnifiques crevettes, colin, basilic, avocat, crème et cheddar. Le tout gratine au four 20mn. La crème allie toutes les saveurs, ajoute un fondant. Il ne nous faudra pas plus de deux minutes pour vider notre assiette! Aurais-je été en France, j’aurais saucé d’un morceau de pain pour ne pas en laisser une goutte.

Dr Gerald also has a surprise in stock for us. Inspired by a Jamie Oliver’s recipe, he prepares layers of gorgeous prawns, cod, avocado, basil, cream and cheddar – 20mn in the oven and out comes a lovely alliance of flavour. My only regret, being French, is not having some bread: I would not have left a dollop of the sauce (with crusty cheese on top, mmmh) in my plate!

Après discussion, nous optons pour une version buffet. Car le repas ne fait que commencer, figurez-vous! Calés, nous? Ce serait sous-estimer notre gourmandise…

Tracey nous fait découvrir ses racines sud-africaines avec un bobotie à l’agneau – un mélange de viande et d’œufs, parfumé aux épices et au laurier. Je n’ai jamais rien mangé de tel, j’ai pourtant habité la Mauritanie et Tahiti. La texture est à la fois tendre et moelleuse, douce et relevée. Vraiment, ce soir, quel voyage autour du monde!

Rosanna nous a mijoté un tajine de boeuf (10 heures de cuisson!) dont j’ai oublié la longue liste d’ingrédients qui en fait un véritable conte d’Orient. On s’arrête à chaque bouchée en reconnaissant le coriandre, l’abricot, la cannelle… Je retiens l’idée de le saupoudrer d’amandes et de sésame grilles… A marier avec le couscous vert, parfumé au coriandre et aux oignons de printemps, une idée de Luiz et Gerald.

Se rajoutent au festin les baked beans au goût fume et au chilli, une recette de Hugh – rien à voir avec le mélange basique de l’English Breakfast. Je m’imagine instantanément dans un film du Far West, chaudron cuisant sur le feu, à la belle étoile, gamelle en alu sur les genoux.

Kavey et Peter ont quant à eux amené une version plus moderne du gratin de chou-fleurs en échangeant le cheddar contre du bleu. Nettement plus intéressant, facile à réutiliser au quotidien. On aime et on pique! La recette est par ici… Kavey conseille d’utiliser du romanesco pour la beauté du légume.

It sounds easier to follow up with a buffet version of the other main dishes –  so much more to come! Filled up? When there are still so many delicious things in front of us?

Tracey shares her South-African roots with a lamb bobotie –  made with meat, egg custard, spices and laurel, it is incredibly vibrant. I may have lived in Mauritania and Tahiti, I never encountered anything like this. Wonderful texture, both tender and melting, sweet and spiced. Feels like traveling around the world in a mouthful.

Rosanna spent 10 hours cooking her beef tajine. Shame on me, I have forgotten the long list of ingredient although I remember pausing, recognising here chickpeas, there cinnamon, oh, and coriander, and apricots… I’ll steal her idea of sprinkling it with sesame and toasted almonds.. absolutely perfect with Gerald and Luiz’ green couscous, flavoured with coriander and green onions.

Add to this Hugh’s baked beans with smoked chilly –  nothing to do with your Englsih Breakfast beans. Transports you straight away to the Far West, fire, pot cooking, starry sky…

Kavey and Pete brought a lovely twist to one of my favourite accompaniments: cauliflower cheese gratin. But instead of putting just cheddar, they added blue cheese. Much more interesting and easy to use for a modern turn on your family dinner. Loved and to-be-copied-soon. The recipe is this way. Kavey advises romanesco for the beauty of the vegetable.

( Please don’t hate me, Tracey – I love this one as it sums up the evening so well!)

Il est minuit passé, grand temps d’attaquer le dessert… Elisabeth a préparé une tarte aux poires et à la frangipane, délicieusement française, une touche idéale à la fin d’un repas où les sens sont grisés par les herbes et les épices. Une touche de douceur bienvenue. Elle la décline également à la rhubarbe, une combinaison à laquelle je n’aurai pas pensé.

Kavey distribue de petites crèmes au citron, au goût éclatant en bouche. Sûrement des heures de préparation pour obtenir cet acidulé parfait? Quel est le secret? Une recette d’une simplicité merveilleuse, comme on les aime: il suffit de cuire la crème avec du jus de citron, un peu de zeste, du sucre et de laisser refroidir… Passez également découvrir sa recette de vodka à la fraise sur son blog!

It is now passed midnight and time to start on desert… Elisabeth prepared a pear and almond frangipane tart – so very French! – the ideal refreshing touch after such a fragrant meal. Soothing. Made me feel like home. She also does a rhubarb version, which I have never encountered before. Intriguing, will need to try this.

Kavey adds the last touch with lemon possets, tangy firework. What’s her secret? How many hours to get that perfect acidulated note? Very easy, almost miraculous, she says: cream, sugar, lemon juice cooked together and chilled. With lovely candied peel on top. Have a look on her blog to learn about her strawberry vodka too!

Nous avions tous amené un fromage, d’où un immense plateau en rassemblant plus de 15 (principalement français, ah!)… Mais rares sont ceux qui ont encore le moindre creux!

C’est sans vous conter la ribambelle de vins du monde dont j’ai perdu souvenir des noms. Mis à part un Gaillac amené par Elisabeth et Hugh, un véritable hydromel.

Conclusion? Une soirée formidable que Gill résume à merveille: commencée entre complets étrangers, elle se finit entr’amis. Les anecdotes, les souvenirs de voyages, les alliances de saveurs, les conseils de cuisine, les bons plans de restaurants, les fous rires, les parfums d’enfance, les découvertes culinaires ont fait le tour de la table. Les chaises ont tourné, les invités vogué de la table à la cuisine, aidant à porter, préparer, débarrasser. Si Luiz nous avait laissé faire, nous aurions fait la vaisselle!

Nous repartons vers 1h30 du matin, après 6 heures de ripaille, les joues rosées de plaisir, inspirés, prêts à rouler jusqu’à notre home sweet home en louant le génie et l’accueil généreux et souriant de Luiz et Gerald…

Inoubliable.

We had all brought a cheese, contributing to a huge platter of 15… But very few of us still had space left for it. Next time, we’ll diet in advance!

I wish I could charm you with the wonderful collection of wines from around the world but I lost count. Although Elisabth and Hugh brought a hydromel-like Gaillac.

In a nutshell? Gill says it best: the evening started with strangers and finished among friends. Anecdotes, travel memories, alliances of tastes, cooking tips, best addresses in london, laughs, childhood flavours, culinary discoveries were shared around. Guest changed places around the table, moved to the kitchen to help prepare, carry, clean. Had Luiz allowed we would happily have washed the dishes too.

We left at 01.30 am, after a 6 hour orgy, cheeks pinked with pleasure, inspired, ready to roll back home and blessing Luiz and gerald for their generous and ever so friendly hospitality.

Unforgettable, can’t wait to go back!

London Foodie Blog
London Cooking Club
gratuit free
Découvrez aussi le récit de la soirée par Rosanna Do read Rosanna’s lovely write-up of the evening too!

12 Comments

  1. February 1, 2011 / 06:38

    QUel extraordinaire repas … Toutes ces cultures rassemblées autour d’une même table … Ces rencontres sont superbes ! C’est vrai que c’est audacieux … et amusant … comme façon de procéder. Note que nous avons fait un peu pareil ici dans les premiers temps de mon blog. On a décidé de réunir toutes les blogueuses-cuisine du Sud Est, il y a quelques années … On s’est retrouvées, nombreuses, sur un parking désert un dimanche pluvieux, chacune se demandant ce qu’elle venait faire là … Ça s’est poursuivi chez une blogueuse de Fréjus, autour d’un immense buffet … et ça s’est terminé en de belles amitiés ! 5 ans plus tard, nous nous voyons toujours avec plaisir, autour, toujours, de buffets hautement sympathiques !
    BOn, maintenant, assez parlé … je vais filer voir les liens que tu as mis sur ce billet !
    Bisous et bonne journée
    Hélène

  2. February 1, 2011 / 08:49

    Darling I love the review. I couldn’t
    agree more It was a night to remember.
    We had such a great time. Luiz and
    Dr G are fab. Gorgeous hosts!
    I was amazed by everyone generosity,
    after all we were strangers! But
    not anymore!!! Nice pictures.
    Shame about mine! Take care and see
    you soon.

  3. February 1, 2011 / 11:12

    C’est génial cette initiative! Je en sais pas comment vous avez pu manger tout ça par contre!!

  4. February 1, 2011 / 12:25

    J’adore ce concept !
    Et ce mélange de culture … Il n’y a rien de mieux que de pouvoir gouté par des personnes qui on fait ce repas !
    En tout cas j’adore cette idée. En plus la déco est sublime !
    Cette soirée devait être amusante et en plus vous avez du vous régaler … !

    Belle journée à toi 🙂
    M.

  5. February 1, 2011 / 14:40

    Wow Coralie, I am so touched by your beautiful recount of our London Cooking Club evening! You were so incredibly generous and such great company, we cannot wait to have you back to another cooking club. Thank you for the write up, it is very kind of you! I will link it to The London Foodie straight away!

    Luiz @ The London Foodie

  6. Chocoralie
    February 2, 2011 / 08:20

    Helene: Londres compte un apero-blog ou nous trinquons tous les mois… cheers!

    Rosanna: most wonderful time. Delighted to have met you! We need to arrange something, maybe w-e of the 11th if you’re free?

    E-Milou: la gourmandise a gagne…

    Margaux: et encore, tu ne vois pas le reste de la maison, raffinee et exotique a souhait…

    The London Foodie: you are such an angel… Can’t wait to come back either. What a wonderful evening! Will bring absinthe next time if like? It has such a wow effect when you light it.

  7. February 2, 2011 / 10:24

    C’est gargantuesque !!! Je croyais au début du billet qu’il s’agissait d’une sorte de menu découverte avec de petites quantités pour chaque plat. Elégant, sobre, raffiné et quelle jolie lumière dans tes photos.
    Bonne journée

  8. February 2, 2011 / 11:13

    Quelle elle soirée! Pleine de couleurs dans les assiettes! Miam!

  9. February 2, 2011 / 13:37

    Can we have the recipe for Japanese spicy pork and seafood nabe?
    Pleaaaase!!

  10. Chocoralie
    February 3, 2011 / 00:50

    Marielle: nous devions cuisiner, a la base, des tasting portions. dans le doute, chacun a prefere voir… genereusement!

    Nath: tres riche en gouts et en rencontres.

    Taxirdomos: I’m afraid I do not have it but do contact Luiz via his blog…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *