Dishoom

Envie de changer d’atmosphère? Passez-donc à Dishoom pour épicer votre journée. Vous êtes ici dans le premier Bombay Café de Londres, avec ces petits détails qui dépaysent à souhait. Photos sépia et publicités traditionnelles au mur, inscription indienne sur l’horloge vintage, palmes des ventilateurs qui tournent lentement au plafond. Et puis, les tables toutes en  longueur pour les bandes d’amis avec leur collection de lampes à l’ancienne, les banquettes pour amoureux ou petits groupes. On devine à peine qu’il existe une salle au sous-sol, avec encarts sous les arches et lumières tamisées. Dès la première visite, le restaurant monte en tête de liste de votre carnet d’adresse, d’autant que l’on peut aussi y venir petit-déjeuner ou juste prendre un cocktail.Feel like a change of atmosphere? Stop for a meal at Dishoom to spice up your day. This, my friends, is the first Bombay Café in London with those little details that make you feel far away. Sepia pictures and traditional advertising on the walls, Indian writing on the clock, the blades of the ceiling fans turning slowly. And also the long tables with their line of adorable, vintage-style lamps, the blend of colours, the cosy, inviting banquettes on the side for lovers or smaller groups. There also is a room downstairs with seats under lovely arches and dimmed lighting. From your very first visit, this restaurant will go straight at the top of your favourite places, especially as you can come here for breakfast or just a cocktail.

Les habitués vous le diront –  l’un des musts de la carte est le Bhel (£3.90), un grand classique de la street food de Bombay. Ce mélange de riz soufflé se sert généralement dans des cornets de papier ou dans une coque de pain. Quel mélange de saveurs ! On trouve dans celui-ci, outre ce fameux riz, des lentilles elles aussi soufflées, du sev (de minuscules pates grillées), des tomates, des chillies,  de la coriandre fraîche. Croustillant et tendre à la fois, chaque cuillerée finie sur la grenade juteuse, une note fabuleuse de tamarin. Epatant. Autant vous dire que les salades vous paraîtront dorénavant bien fades.Just mention the place to your relatives – fans will tell you to ask for the bhel (£3.90). This mix of puffed rice is a Bombay street food classic, usually served in a paper cone or in a little bread. Oh, such colours, such flavours! The rice, of course, lentils, also puffed, sev (tiny grilled noodles), tomatoes, chillies, fresh coriander. Crunchy and tender at the same time. Each spoonful ends of the juicy pomegranate and the exotic note of tamarind. Any future salad will be ever so bland close to this.

Pour un bel accord et une touche festive, commandez donc un Bollybellini (£6.50), une variante exotique parfumé à la framboise et au litchi. C’est frais, pétillant, le gloss le plus glamour qui soit pour les lèvres. La dernière gorgées concentre la pulpe de fruit – n’en laissez pas une goutte ! A tester également, le chaijito (dont le rhum a été infusé d’épices) et le Bombay Colada (warning : fortement addictif).To add a festive note, try the Bollybellini (£6.50), which proves a perfect match, a tropical variant with litchee and raspberry. Refreshing and sparkling, this is the most glamorous lip gloss you can drink of. In the very last sip is a spoonful of fruit purée –  don’t leave a drop! You might also want to try the chaijito (which rum was infused with spices) and the Bombay Colada (warning –  highly addictive).

Amateur de fruits de mer ? Craquez pour les grilled masala prawns (£10.50). Mazette! Je reste encore épatée. Les crevettes sont énormes, riches, tendres, juteuses, imprégnées de coriandre. Servies avec du citron vert, on oublie ce dernier – il est superflu. On les mange donc par petites bouchées, en fermant les yeux, pour les savourer plus longtemps, la grillade est parfaite, pour un peu on en recommanderait une autre assiette illico. De l’un de ces plats que l’on refusera de partager.Sea food lover? No hesitation – the grilled masala prawns (£10.50) are for you. Gorgeous, I am still amazed by those. Rich, juicy, tender flesh, fragrant with coriander. Although served with lime, you tend to forget about it: nothing else is required. And so you will eat them slowly to enjoy them longer, with your eyes closed. It would not take much for you to order a second plate straight away. One of those dishes you will not share. No way. Get your own.

Un autre incontournable : le black dhal (£4.70) de la maison, le meilleur de la ville. Cuit à feu doux durant de longues heures, le résultats est onctueux à souhait, noisetté, presque caramélisé.  Plutôt que l’habituel naan, prenez le roomali roti, entre pain et crêpe, plus léger. Mais croyez-moi, vous finirez votre bol à la cuillère.Another signature dish is their very, very famous black dahl (£4.70). Slow cooked with love, it has this unequalled unctuosity, nutty, almost caramel like notes. Rather than the usual naan, try the roomali roti,  between bread and pancake -much lighter. Although, trust me, you’ll soon be eating this dahl by the spoonful

Kulfis et Golas figurent sur la liste des desserts, ces derniers offrant des variantes hors du commun comme fruits de la passion & pistache ou chili et grenade. Le serveur me conseille de tester le crumble (£5.20) qui est sûr de me surprendre. Oubliez vos souvenirs de la variante à la pomme, douce et classique. Celui détonne – ananas dans un sirop de sucre et de vanille, une couverture croquante ou se mêlent pate et graines mais surtout, l’ensemble est joliment poivré, tempéré par une boule de glace à la cannelle. Entre la vitamine C et les épices, voilà le remède idéal pour vaincre la grisaille de l’hiver…Kulfis and golas of course are on the dessert menu, the latter with out-of-the-ordinary flavours such as passion fruit & ginger or chilli & pomegranate. The waiter advises me to go for the oh-so-surprising crumble (£5.20). And wow. Forget everything you tasted before –  this one is sweet pineapple in a spiced peppery sauce with a crunchy pastry and seeds topping. On the top, a scoop of cinnamon ice cream to add a smooth finish. Now, this is the best way to beat any winter blues. If you do not step out of there dancing in the rain, I’ll eat my hat.

Impossible de ne pas finir sur un chai – où d’autre dans le centre pourriez-vous arrêter pour un savourer un à toute heure, avec ou sans repas? Essayez donc celui réhaussé de Bailey’s (£5.50) pour un effet velours sur le palais. On sourit dès la première gorgée… Idéal lors des journées glaciales, pour décongeler. Ou avant de prendre le dernier bus pour rentrer !You cannot leave without having a chai. Where else in London could you stop for one at any time of the day? Ther have added some twist to the house chai –  a chocolate one, a naughty chai (dark chocolate syrup, chocolate shavings, Bourbon and chai) and even, below, a one laced with Bailey’s for the perfect velvety touch. Ideal on any cold day, to defreeze with a smile.

Ceci ne représente qu’une minuscule partie de la carte. Comment résister au lassi mangue –fenouil, aux calamars maisons, au vada pau (un petit pain épicé à la pomme de terre et au chutney), au malai kufta ruby (des dumplings de paneer au gingembre, grenade et coriandre) ou aux kebabs d’agneau au gingembre et à l’ail qui font tourner les têtes sur leur passage ? Non, vraiment, il vous faudra quelques visites pour tout tester… Jetez un coup d’oeil à leur menu de St Valentin pour vous faire une idée.But this is just a tiny selection from the menu. How could you resist the fennel-mango lassi, the calamars. the vada pau (a roll spice up with potatoes and chutney), the malai kufta ruby (dumplings with paneer, ginger, pomegranate and ginger), the lamb, ginger and garlic kebab that make everyone turn as they pass by? No, really, you will need more than one visit… Why not have a look at their Valentine’s day menu?

Dishoom
12 Upper St. Martin’s Lane
London WC2H 9FB

Teatime in wonderland était invité parwas a guest of Dishoom.

10 Comments

  1. February 8, 2012 / 05:15

    Je travaillais si proche et je n’y suis jamais allee! Ca a l’air bien bon, et j’aime beaucoup la deco.

  2. February 8, 2012 / 06:36

    J’aime beaucoup beaucoup !!!

  3. February 8, 2012 / 07:27

    Je me fais rare chez toi mais c’est par faute de temps.
    Nous parler de l’art floral, de tango Argentin, d’hygiene bucco-dentaire et de la cuisine indienne avec intelligence et passion, ce n’est pas donné à tout le monde (je vais essayer le produit Oral B!!!).
    Bises et belle journée

  4. February 8, 2012 / 08:32

    J’ai envie de dire: OMGGGGGGGG !!
    Cet article m’a donné trop faimmmm ! même si je suis censée être à l’heure du petit déjeuner là !
    A la fin du mois je serai à Londres pour une petite semaine, et il faut ABSOLUMENT que j’essaie ce restaurant !! Je vais d’ailleurs fouiller dans ton blog pour voir s’il n’y a pas des bonnes adresses de Tearooms 🙂

  5. February 9, 2012 / 17:39

    merci de me permettre de m’évader en lisant ton blog, ça donne tellement envie d’aller faire un tour à Londres, je rêve…

  6. Marie
    February 10, 2012 / 21:58

    Cool il n’est pas interdit de tricoter !
    J’arrriiiiive !
    😀

  7. February 12, 2012 / 15:42

    Hum…. C’est appétissant tout ça!

  8. February 16, 2012 / 08:22

    Cet endroit me plait beaucoup, la déco est très chouette, je note pour l’essayer lors d’un de mes prochains passages sur Londres!! bises

  9. Chocoralie
    Author
    May 11, 2012 / 22:44

    Un détour incontournable lorsque des amis viennent me rendre visite!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *