Dans le noir and other delights | Dans le noir et autres délices

Dans le noir. Sans doute avez-vous entendu parler de ce fameux restaurant où l’on dîne dans une obscurité complète. Enfin, ces – il en existe également sur Paris, Barcelone, Moscou et New-York. Le principe? Redécouvrir ses autres sens. Une fois dans la pièce, vous réalisez que jamais vous n’avez été dans une obscuritée totale. Toujours, l’on trouve une fluorescence, un clair de lune. D’un coup vous perdez tout vos repères, toute conception des distances. C’est à la fois paniquant et fascinant. Votre serveur, aveugle, connait lui tous les repères et guide d’une voix rassurante et confiante. Les rôles se retrouvent inversés. Vous voici assis, tatonnant au mieux. Le verre, la serviette, les rebords de la table… Vous avez déjà compris qu’il vaudra mieux abandonner d’emblée les couverts! Le plus dur sera sans doute, non pas de boire, mais de trouver le bon verre. Premier essai – celui-ci est vide. Deuxième –  c’était celui-du voisin, empli d’eau. Autant vous dire que l’on rit beaucoup et que chacun partage constamment ses impressions.Dans le noir. You probably have heard lots about this restaurants. Yes, this is the one where you dine in complete darkness. It also exists in Paris, Barcelona, Moscow and New-York. The idea? Focusing on your othet senses. Once in the room you realise you had no idea what pitch blanck meant – there always is a tiny fluorescence, a ray of moonlight, no matter how faint. You suddenlty, instantly lose all notion of space and dimensions. Both slightly frightening and fascinating. You waiter is there to help. He is blind and so much more at ease than you do. He knows his ways and he knows how you feel and what you need to know and will guide you gently to your table. Roles have just been completely reversed and everyone should try this once at least. You are now sitting comfortably, trying to find where everything is in fron of you.Glass, napkin, cuttlery – oh well, it sounds you probably will make a mess using those! The most difficult was finding my glass –  first try, empty one. Second, it was my neighbour’s filled with water. It brings out a lot of laughs and everyone cheerfully comment on their experience


Ce soir, l’aventure est un peu différente. Il s’agit d’un secret product launch, un bien énigmatique programme. Sans connaitre le menu ni le voir, on laisse tout stéréotype à la porte. Le premier plat arrive, le serveur explique ses gestes, la position du plat, pose éventuellement votre main sur le rebord. L’exploration commence. Chacun y va timidement, tentant de reconnaitre la texture. On reconnait de la pomme de terre, très douce au palais, une sauce citronnée onctueuse, plus loin des broccolis, très fins en goût, une sauce légère réhaussée de wasabi. Puis une sorte de saumon en croute, vraiment savoureux dont la pâte est imbibée des saveurs. Dans le dernier quart de l’assiette, chacun cale. Qu’est ce donc? Du poulet? Du tofu? Est-ce le nouveau produit? Assez tendre, il faut mâcher plus qu’avec un simple légume, la forme est méconnaissable. Spéculations, points d’interrogations, personne n’a d’avis définitif. Il faudra attendre les révélations… Tonight, the dinner is slightly different. We are here for a secret product launch, which sounds very enigmatic. Well thought though –  with no idea what the menu is nor seeing you plate, you leave stereotypes at the door. The first dish arrives, the waiter explains his moves, the position of the plate in front of you, checks everything is ok. Time to explore, first timidly, then with appetite. We try to recognise the shapes, the textures. Ah, this is potatoe, very sweet. This a lemony sauce, unctuous and fragrant. Broccolis, quite tender with a fabulous horseradish sauce. Then some kind of salomn en croute , melt-in-the mouth fish and leeks with lovely pastry. And in the last quarter…? Chicken? Tofu? Noone can place it. We all speculate.

Dans le noir, les conversations fusent facilement, même entourés d’inconnus. Il est un confort dans cette obscurité, un relâchement, une tendance aux confidences. Certains tentent la fourchette, d’autres mangent avec leur doigts, la bonne humeur est générale, personne ne se sent ridicule, chacun partage entièrement l’expérience.In the darkness, conversations feel so much easier even with complete strangers. There is comfort in the absence of sight – you can relaxe, eat with your fingers without anyone judging or worrying about looking silly. You tend to confide more, focusing on voices that sound so soothing.

Suit une assiette de desserts. La glace est aisée à reconnaitre, forte en cacao et cerises. Un ramequin, du crémeux, des morceaux de fruits, de la pêche sans doute, une tuile de caramel croquante sur le dessus. Et puis une sorte de euh, gelée? à base de lait? Un flan? Non, c’est plus dense. Parfumé. Accompagné de fruits secs infusés dans une sorte d’alcool. Impossible de le placer exactement mais l’on n’en fait que quelques bouchées.Oh, here is dessert. Everything has gone ever so smoothly! Now, the ice cream is easy to recognise, lots od dark cacao and cherries in that. In a cup is a fruity cream, apricot, peach maybe? Quite delectable and served with a crunchy caramel tile. Last, a jelly or flan? Milk based, flavoured with some alcohol infused fruit on top. The only problem here is you cannot see whether you could steal some more from your table neighbours…

On n’a toujours aucune idée de ce qu’est cet aliment secret. Une épice? Un substitut sucré? Le dîner était excellent mais aucune impression d’être sorti hors de sa zone de confort. On se creuse les méninges. Seul intrigue encore l’inconnu du plat principal. On regagne la lumière presqu’à regret. L’expérience était des plus amusantes et l’on aurait bien continué les dégustation juste par jeu!We still have no clue what the secret  was. A spice? A cereal? A sugar substitute? Dinner was excellent –  no impression of being outside our comfort zone. What could it be? We step back into the light with a little regret. This was quite amusing and we would have quite liked to try a few more spoonfuls just for the fun of it!

Quelques marches encore… Il s’agissait… d’Alpro. Bien joué. Bien sûr, d’habitude, on s’arrête au mot soja. On est convaincu qu’on en décèlera la saveur subtile dans la préparation. Comme quoi! Chacune des sauces salées était conconctée avec du lait de soja et de la crème de la marque. A aucun moment y a t-on pensé. Le met qui nous avait laissé curieuses, voire perplexes, était… du boeuf wagyu. Les desserts eux les mêmes ingrédients, ainsi que leur yaourt crémeux aux fruits.  Les profiteroles proposées lors du final ont reçu de nombreux mmmh de félicitations. Nous somme tous bluffés. Cuisiner au soja reste souvent en esprit un question de  J’avoue que, depuis, je glisse de l’Alpro dans mon panier de course. Les enfants ont adopté les crèmes chocolatées et le lait de soja au cacao sans se poser de question et descendent le stock à toute vitesse. Je me régale des yaourts à la cerise sans cupabilité, en ayant l’impression d’élargir ma palette alimentaire tout en réduisant mon cholestérol.A few more steps… This was… Alpro. Well done. Of course, we usually tend to stop at the word soja. We are convinced we will taste it. We didn’t. We happily stand corrected. Each of the savoury sauce was prepared with their soja milk and cream – yet noone knew. The unknown dish that got us all wondering was… Wagyu beef! Desserts were based on the same ingredients, adding some of their creamy yogurts. They even have prepared profiteroles with those and they get endless mmmmhs. We are totally amazed. Cooking with soja has this “special diet”/”healthy” side and most of us -me first- do not consider it might also be quite gourmet. And since, I have added Alpro products to my shopping trolley. The kids are very fond of the chocolate puddings and flavoured milk and I keep having to restock on those. My favourite treat are the cherry yogurts –  gorgeous and guilt free as they help decreasing my cholesterol in the process.





Etaient présentées également les nouveautés de la marque – lait d’amande et de noisette. Déjà bien présents sur le marché français, on trouvait ces produits plus difficilement du côté britannique. Rien à voir ni avec les vaches, ni avec le soja: le mélange contient noix et eau de source uniquement. Les boissons sont étonnament parfumées et fabuleusement rafraichissantes. Mille applications sont bien sûres possibles – j’ai remplacé le lait habituel de mon latte par la version à la noisette. Ainsi enrichi et adouci, j’ai du coup arrêté de le sucrer. Il s’avèrent tout autant excellent dans les riz au lait, les milkshakes dont ils affinent les saveurs. Mieux encore, ils amènent fibres, calcium et vitamines. J’affiche une nette préférence pour celui aux noisettes mais les enfants adorent celui à l’amande avec un trait de sirop de violette.There was more to discover too, Alpro are launching hazelnut and almond milks. Those are quite big on the French market but were more difficult to get here  for the general public. Nothing to do with cows nor soja: those are just nuts and pure spring water. And yet, they are infused with so much taste and prove very refreshing. There are a thousand ways to use them – I now make a hazelnut latte for breakfast. So much more interesting that I have now completely stopped adding sugar to it. I have tried using those in milkshakes and rice puddings with great success too –  they make each dish more refined let alone bring vitamins, calcium and fibers. I do prefer the hazelnut but the kids love the almond one with just a touch of violet cordial.


Verdict? L’expérience m’a fait aller au-delà des idées reçues. J’aime particulièrement dans ces produits, outre l’avantage diététique (moins de calories, moins de graisse, etc…), l’équilibre entre l’effet de satiété et la légèreté. Toute les saveurs, élégantes, mais sans l’impression d’être un ballon en fin de repas – juste bien, satisfait. Bon pour les papilles et bon pour vous. Double bingo.Verdict? Well, this made me go further than “what I thought I like and did not like”. I also like the “lighter feeling” it brings. It is as filling as the products you used before but without the “balloon effect”. Good for the tastebuds and good for you. Double bingo!

4 Comments

  1. March 18, 2012 / 07:33

    Oh, c’est une drôle d’expérience, ça ! Ce doit être tout à fait curieux !
    Bises
    Hélène

  2. March 18, 2012 / 10:51

    je ne sais pas si j’oserai une telle expérience, un peu peur qu’on me fasse manger des trucs bizarres genre des insectes, rien que d’y penser je frissonne. Bravo d’avoir eu le courage de tenter

  3. Marie
    March 19, 2012 / 10:15

    Et d’un point de vue coût, ça donne quoi ? (si, si, c’est important aussi ;-))

  4. Francois D'Arc
    March 20, 2012 / 18:18

    J’ai fais l’expérience à Paris, C’est top. Ils viennent d’ouvrir aussi à NYC.
    En plus c’est bon, et pas si cher pour une expérience pareille.
    Faut essayer au moins une fois.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *