Namaaste kitchen – the Lucknow menu

La cuisine indienne me fascine par sa diversité. L’immensité du pays souligne l’importance des spécialités régionales, à chacune ses épices de prédilection, ses textures de sauce, ses accompagnements. Impossible pour les papilles de s’en lasser, les gourmands la redécouvrent en permanence.Indian cuisine fascinates me –  so diverse. The size of the country underlines how inportant each region specialty matters – a different choice of spices, a denser texture, a favourite condiment. A constant rediscovery for foodies.

Namaaste Kitchen, un restaurant discret mais succulent sur Camden, a décidé de nous faire voyager. En plus du menu habituels (des viandes au tandoor à se damner et un korma à la pistache pour le quel vous traverserez toute la ville sans hésitation), une nouvelle thématique est abordée chaque mois. Un festival gourmet, une région après l’autre. En avril, on découvre ainsi des plats de Lucknow, aussi connue sous le nom de ville dorée. En effet, au 18ième et 19ième siècle, elle symbolise le raffinement des arts, jusqu’à s’imposer comme capitale culturelle du pays. Cette élégance se retrouve dans les plats, destinés à être sophistiqués au palais, des currys tout en finesse, aux viandes en sauces en passant par les succulentes viandes grillées. Le secret ? Une cuisson à feu doux pour que chaque épice, chaque note propose une partition gustative et une belle longueur en bouche.Namaaste kitchen, a discreet but succulent restaurant in Camden is the place to go. I have great memories of their pistachio korma (and still would cross the whole city for it) and the tandoor meats are just to die for. If you are an Indian gourmet, join the party and travel with them. Each month, you can taste the best dishes of a new region. April is dedicated to Lucknow, also know as the golden city: in the 18th and 19th century, it was considered the artistic capital of the country. This elegance was found as much in words than in the cooking skills, each taste meant to be sophisticated to the palate. The secret? Time. Each dish simmering slowly for the spiced notes to play a wonderful partition on your tastebuds.

Tout en rêvant aux saveurs à venir, nous grignotons les fameux poppadums en les accompagant de chutney à la tomate, à la mangue et à la coriandre réhaussée de chili. Et pour mieux célébrer l’annonce du week-end, nous remplaçons le vins par des cocktails plus exotiques. Le cool as cucumber, très rafraîchissant, aux notes appaisantes de sureau, pomme verte et concombre, de la vodka bien sûr pour lier le tout. Plus intrigant,encore, l’Indian Tea, un beau mariage de mûres, gin, lychee et citronelle – fruité sucré, joliment festif.Dreaming of the feast to come, we nibbled on poppadums, dipping them in rich chutneys. Tomato, mango, coriander with chili. the countdown to the week-end was cheered with exotic cocktails. The cool as cucumber proved very refreshing, soothing notes of elderflower, green apple, vodka and cucumber. More intriguing still, the Indian tea, a superb mix of blackberries, lychee, gin and lemongrass. Fruity, sweet, festive.

Arrivent nos entrées, toutes deux servies sur des ardoises pour faire ressortir les mélanges d’épices. Nous nous sommes laissé tenter par le Lucknowi Murgh Barra Kebab, des pilons de poulet infusés d’une marinade alliant la douceur du yaourt, la force du piment vert et le parfum délicat de la cardamome. Cuite au tandoor, la viande s’en retrouve formidablement parfumée.  Et si délicieuse, qu’au diable l’élégance, l’on finira par manger avec ses doigts pour ne pas en laisser une seule miette.Both our starters were served on slates, ideal to bring out the spices colours. Our first choice was Lucknowi Murgh Barra Kebab, tender chicken drumsticks cooked in a marinade bringing together the creaminess of yogurt, the strength of green chili and the delicate flavour of cardamom. Then placed in a tandoor, the meat is infused with those. Delicious –  forget manners, use your fingers, indulge…

L’accompagne une portion de Dal Chini Macchi Tikka. Quel dommage de ne pas croiser celui-ci plus souvent ! Le saumon est frotté de cannelle avant d’être fumé au cours de la cuisson. Une palette de saveurs complexe, une belle couleur rosée au cœur, fondant, une pointe de sucré, une touche poivrée aussi.We also tried the Dal Chini Macchi Tikka.  Very unusual and one I would love to see long term on the menu. The salmon is rubbed with cinnamon and smoked when cooked. A complex range of tastes, beautifully pink at heart, melt-in-the mouth, a touch of sweetness, a little black pepper too.

Le repas enchaîne sur Murgh Mosallams, une recette créée pour la maison royale d’Avah. Le poulet est tout entier braisé dans une sauce au safran, mêlant amandes et noix de cajou. La viande a été fourrée de riz pulao, cuit à l’étouffé, moelleux et gorgé de jus. Après les épices des entrées,  la texture vient entièrement velouter le palais, c’est simplement exquis. Essayez le avec du Sheermal, un pain sans levain rehaussé de lait et de safran, brossé de ghee pour mieux conserver les parfums, puis cuit dans un tandoor. Encore tiède, il s’allie parfaitement à la douceur de la sauce.Then arrived the Murgh Mosallams, a recipe created for the royal house of Avah. The chicken is braised in a saffron sauce, enhanced with almonds and cashew nuts. Close your eyes and imagine. The meat was filled with pulao rice, fluffy, absorbing the juices. After the hotter touch of the starters, this feels like velvet in the mouth. Exquisite. Try it with Sheermal, a flat bread made with milk and saffron, a perfect match to the sweetness of the sauce.

Je craque totalement pour le Peethiwali Macchli, du loup de mer dans une pate de riz très légère, juste destinée à encapsuler les saveurs, frit dans une huile de moutarde qui lui amène toutes les saveurs de l’herbe sans la lourdeur. Vous n’avez jamais rien mangée de tel, difficile d’en placer les notes qui dansent. La sauce est tout aussi sublime, riche, elle enrobe totalement chaque bouchée.My favourite remains the Peethiwali Macchli, sea bass in a very light rice batter, just there to encapsulate all the flavours, then fried in mustard oil. Very different, dense, playful, so new you cannot quite place it but wow. And mmmh. Very aromatic, in a rich, heavy sauce wrapping each bite. It may not look like much but this is an absolute winner.

Et pour finir le repas en douceur, continuer un peu plus longtemps dans ces parfums d’ailleurs, nous partageons un Badami Kesari Mishthan. Ce riz au lait se dénote par son crémeux où s’épanouissent safran, muscade, cardamome. Une belle texture aussi, du riz long grain, des raisins, des amandes en morceaux…We were full. Almost could not manage another spoonful. But it was ever so tempting to continue the dream of sunny places that we shared a Badami Kesari Mishthan.  This rice pudding adds the perfect touch of decadence –  saffron, nutmeg, cardamom.  But also raisins and chopped almond and lots of creaminess.

De savoureuses surprises qui donnent envie d’en apprendre plus encore sur cette cuisine extraordinaire… On reviendra le mois prochain découvrir les spécialités de Mumbai!Very surprising indeed, nothing you have encountered in the usual restaurants. Next month is about Mumbai and we cannot wait to see what’s on the menu…

Namaaste Kitchen
64 Parkway
Camden
London NW1 7AH

6 Comments

  1. April 16, 2012 / 23:40

    Je suis une grande fan de cuisine indienne …. Monsieur un peu moins malheureusement …. Mon mets préféré reste le lassi à la mangue !

  2. April 17, 2012 / 07:31

    Waouh, thanks for sharing Coralie, the food do look delicious, gosh I want to try everything, starting with nice exotic cocktails, on top of that, I am Camden lover, so I guess I would just love the atmosphere as well!!!
    stefxx

  3. Marie
    April 17, 2012 / 07:52

    Du long grain pour faire du riz au lait ? Tiens je ne pensais pas que ça se faisait.
    Tout cela donne diablement faim (oui, même à 9h52 du matin).

  4. April 17, 2012 / 16:01

    J’adore la cuisine indienne (quoique c’est pas pour tous les jours)…A Londres vous avez le choix…à Paris j’ai pas encore trouvé d’adresse coup de cœur…Tu en connais ?

  5. April 17, 2012 / 20:54

    je ne connais pas la cuisine indienne, ça donne envie de tester, miam…

  6. April 22, 2012 / 20:11

    Oooh, I have to go there! It’s in my neighbourhood and your photos make me really hungry right now, ha ha. xx

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *