From Las Vegas with love

Las Vegas – Sin City de nuit, Disneyland pour adulte de jour… Quelle autre ville vous propose un volcan en éruption tous les soirs à 20h00, un roller coaster gigantesque qui traverse un hôtel, une mini Tour Eiffel, des tours de gondole, la plus grande roue du monde (mais oui, plus imposante encore que le London Eye ou celle de Singapour Flyer), des fontaines plus spectaculaires que celles de Versailles, une pyramide  le tout sur un même boulevard, The Strip? Les hôtels rivalisent de splendeur, de l’opulence italienne à l’esprit asiatique, du marbre, des couloirs gigantesques, des chambres à l’infini. Ville de jeux, aussi, et pour cause… On sort se ballader vers 07h00, un peu jetlaggé encore. A 08h00 déjà, on est tant saisi par la chaleur que sauter dans une fontaine ou descendre un Cosmopolitan semble tout à fait concevable. La fraîcheur? Dans les casinos, tous les quelques pas. Ici, les piscines des hôtels se divisent en deux catégories : tout public et réservées au plus de 21 ans où, dirons-nous, le maillot une pièce mais minimalistique est bienvenu côté demoiselles. A défaut, on pourra toujours jouer au black jack dans l’eau. Dans la rue, de la musique, toujours, on danse autant qu’on marche. Impossible de croire à la pluie, qui semble une utopie totale et pourtant, revers de la médaille, Las Vegas, c’est aussi une certaine pauvreté, des homeless qui demandent une pièce. Sans effort, sans harcèlement, juste un panneau. Avec parfois une belle franchise “Why lie? Want a beer”, “Poor but optimistic”…Las Vegas, Sin City by night, Disneyland for adults by day… Where else would you find a volcano (eruption every evening at 8pm), a giant rollercoaster going through a hotel, a mini Eiffel Tower, gondolas (and yes, you can go on them), the biggest ferris wheel in the world (putting the London Eye and Singapore Flyer to shame), more impressive fountains than Versailles’, a pyramid (sphynx included) all on the same boulevard, The Strip. Hotels compete for grandeur, from Italian opulence to Asian inspiration, endless corridors, always awake, with so many options you barely need to step out. It’s a gambling city but put in perspective… Still jetlagged, I went for a walk at 07.00, not anticipating at all the heat to come. By 08.00, I was starting to cook. Both jumping in a fountain and drinking a margarita before breakfast seemed perfectly conceivable… The nearest cool point? Casinos with their air conditioning, every few meters along the way. And well, swimming pools here fall into two categories – all allowed or over 21 only. In the latter, the smaller the bikini the better. And you can play blackjack in the pool with a cocktail. Can you beat that? On The Strip, there’s music everywhere. You dance as much as you walk… and yet, Vegas also has its fair share of homeless people. They just sit there, quietly, not harassing, baked by the sun. With sometimes rather honest signs “Why lie? Want a beer”, “Poor but optimistic”…

Mais Vegas, baby, au-delà des milliers des néons qui l’enflamme la nuit tombée, c’est aussi downtown, tellement rétro qu’il en semble plus réel. On y trouvera du kitsch mais aussi du touchant. Un musée des signes néons anciens –  certains sont exposés dans la rue, comme le tout premier, un cowbow aujourd’hui dépassé par les artifices du centre. Du street art. Container Park, boutiques et bars fait dans des conteneurs maritimes, comme le Boxpark de Shoreditch. Des speakeasies. Tout près se trouve the art district, une myriade de mini-galleries, pas plus grandes qu’une pièce regroupées dans des bâtiments, comme The Arts Factory. Parlez aux artistes qui sont ravis de partager leur univers, l’histoire de leur quartier. Plus humain, une vraie communauté, up and coming. Vegas se révèle la ville de tous les possibles…Vegas, baby, once you have seen the thousands of neons flashing at night, calling you, hypnotising, merry-go-round like, also has a downtown. So retro and kitsch that compared to the center it feels much more real. There is a neon museum showcasing the original signs – some are in the street still, like the very first one, a cowbow waving you a welcome. You will find street art around. Container Park, shops and bars in sea containers like our Boxpark in Shoreditch. Speakeasies. Also nearby, The Arts District, up and coming, a myriad of tiny galleries around, some no bigger than a room, grouped inside buildings like The Arts Factory. Talk to the artists who are delighted to share their universe, the story of the neighbourhood. In Vegas, it seems dreams can come true, you see.

Las Vegas Las Vegas Las Vegas Las Vegas Las Vegas Las Vegas Las Vegas Las Vegas Las Vegas Las Vegas Las Vegas Las Vegas Las Vegas Las Vegas Las Vegas Las Vegas Las Vegas Las Vegas Las Vegas Las Vegas Las Vegas Las Vegas Las Vegas Las Vegas Las Vegas Las Vegas Las Vegas Las Vegas Las VegasLas Vegas

2 Comments

  1. June 5, 2014 / 14:16

    Tes jolis clichés ultra-colorés montrent bien le contraste entre les atmosphères, les paysages que tu peux croiser en un temps record. D’ici, cela semble presque irréel !
    Aurais-tu des chouettes recommandations pour l’hôtel ? Hâte de lire la suite de ton aventure!

  2. Chocoralie
    Author
    June 6, 2014 / 14:54

    Pour l’hôtel? Ecoute, les prix sur The Strip si tu réserves bien à l’avance et par des sites comparateurs n’est pas forcément dément. Tu peux trouver des chambres à 80 euros, immenses, avec vue. The Venitian et The Mandala Bay sont géniaux. Attention toutefois, les grands hotels ajoutent souvent une resort tax en plus, sur place, vérifier les détails à la réservation.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *